Une approche «manqué” at Toulouse

Lors de la démonstration à un parti est une bonne idée de faire une impression premier grand, droit?  Que dire alors de bourdonnement sur le terrain à Toulouse?  Je l'aime.

Notre arrivée à l'installation d'Airbus a été un événement spectaculaire, mis en évidence par l'expert fly-by signé par le premier officier sur notre air Condor 757-300.  Assis dans le milieu de l'avion, Je savais que nous étions presque sur le terrain et je savais assez tôt que nous étions long sur l'approche.  Mais tout à l'heure, reprendre l'avion pour Los Angeles, J'ai eu la chance de visionner une vidéo prise à partir du poste de pilotage et de savoir à quel point nous étions proches.

2Q2H1231 2Q2H1227  2Q2H1237

La voix de l'ordinateur le compte à rebours de l'approche.  Cinquante. Quarante. Trente. Vingt!

C'est vrai ... Vingt.  Pieds, Je pense.  C'est assez ridicule.  Et nous croisaient à peu près la longueur de la piste à cette altitude.

Et puis les cris de l'arrière dans la cabine - pure excitation que nous croisière sur le bas sur le terrain si proche, encore si loin de toucher le sol.  Enfin, à la fin de la piste, un sinistre «six cents autres» est entendue comme la fin de la piste est bien visible et nous sommes très clairement pas encore sur le terrain.  Et puis la poussée des moteurs et les nuages et le ciel que visible à travers la fenêtre du poste de pilotage que nous avons grimpé sur et autour de notre débarquement. 

Ouais, nous avons fait un enfer d'une première impression!

Le deuxième film est ici de l'atterrissage effectif.  Généralement les mêmes, sauf que nous avons en fait pris la peine de mettre fin à cette fois-ci.  Toujours beaucoup d'excitation de la cabine.

A propos de Seth

Get Adobe Flash player